Projects

Projects shared by both teams

  • PRIMA European project, 2008-2011. The project PRIMA aims to develop a method for scaling down the analysis of policy impacts on multifunctional land uses and on the economic activities. This method will rely on micro-simulation and multi-agents models, designed and validated at municipality level, using input from stakeholders. The models will address the structural evolution of the populations (appearance, disappearance and change of agents) depending on the local conditions for applying the structural policies on a set of municipality case studies.

Copain

International projects

  • Eranet ICT-Agri, “Coordination of European Research within ICT and Robotics in Agriculture and Related Environmental Issues”. The overall goal of ICT-AGRI is to strengthen the European Research Area and develop a common European research agenda concerning ICT and robotics in agriculture. ICT-AGRI is funded by the European Commission's ERA-NET scheme under the 7th Framework Programme for Research. The project will finish in 2014

  • OTAG (terminé en 2010),”Operational Management and Geodecisional Prototype to Track and Trace Agricultural Production”. The aim of OTAG is to a sustainable, easily understood of track and trace emerging risks in beef production in the context of Southern Cone Countries and the EU policies. OTAG focuses on improving (i) innovative economically viable mechanism, methods and geotechnologies, for recording reliable and accurate data on the origin and primary production of beef as well as the environmental conditions of the pasture territory and (ii) put in place an operational geodecisional system under control conditions, to track and trace the mobility, provenance and state of beef cattle using emerging geospatial and geocommunication technologies. The project finished in 2009.
  • NetAdded (terminé en 2009), “New Technologies to Avoid Digital Division in e-Divided areas”. The objectives of NeT-ADDeD two-year European Commission (EC) programme are to develop and validate technical features improving performance of deployment and operation of hybrid satellite-wireless technologies, in coherence with the growing demand of broadband communications in the INCO countries, as well as with their evolution in Europe. The project finished in 2009.

French projects

  • VGOLAP, Système décisionnel spatial OLAP orienté VGI

Le projet VGOLAP se place dans le cadre général des systèmes de gestion des risques. Il vise la réalisation d’un système décisionnel spatial pour l’analyse spatio- multidimensionnelle de données VGI. Sur un plan scientifique, par rapport à la problématique décisionnelle usuelle, VGOLAP se différencie par : i) la prise en compte, dans l’analyse SOLAP, des données spatiales et non spatiales issues de sources multiples y compris des données dites « citoyennes » ou « volontaires », i.e., provenant de contributeurs non professionnels ; ii) le caractère générique de la solution visée.

Partenaires: LSIS (Cordinateur), Irstea (Clermont-Fd)

  • CROCUS, Capteurs en Réseau, autOnomes, pour le suivi du Climat, de la Végétation et du Sol.

L’objectif général du projet est de concevoir, mettre en œuvre et évaluer un système complet, allant de l’installation du RCSF opérationnel, jusqu’au conseil à l’agriculteur ou au technicien. Le cœur du projet Crocus concerne le développement de ce réseau de capteurs sans fil, dont chaque nœud comporte, comme principaux éléments, un micro-contrôleur pour le traitement, un module de communication sans fil pour la transmission d'informations et un ensemble de capteurs de grandeurs physiques pour l’acquisition de données. Ce nœud sans fil, et par extension le RCSF auquel il appartient, doit avant tout être fiable, robuste et économiquement compatible avec un déploiement à l’échelle d’un territoire comme celui d'une coopérative agricole. Des applications sont prévues sur un nombre restreint de thématiques, afin d’évaluer l’ensemble de la chaîne de stockage, traitement et mise à diffusion des informations.

Partenaires : ARVALIS (Coordinateur), Irstea (Clermont-Fd), INRA (Avignon), Cohesis, Cap2020

  • EDEN, Du capteur à l'indicateur : les Entrepôts de Données spatiales au service de l'évaluation des performances ENergétiques des entreprises agricoles.

Le projet EnergéTIC « Évaluation fine des performances énergétiques des entreprises agricoles par l'utilisation des NTIC » (CAS DAR IP 2008) avait pour but de montrer la faisabilité et l'intérêt d'une collecte, en routine, de données pour le pilotage opérationnel (semaine, mois) des performances énergétiques des entreprises agricoles et l'élaboration de bilans énergétiques plus fins à l'échelle de la parcelle, de l'atelier de production ou de l'opération dans l'entreprise agricole. Au cours des trois années du projet, nous avons démontré cette faisabilité en proposant une chaîne d'intégration de l'information depuis les capteurs jusqu'à un système d'information de type entrepôt de données permettant de calculer des indicateurs de performance énergétique pour les exploitations et ce, suivant différentes dimensions d'analyse : spatiale, temporelle, par type de culture, par type d'intrant, en fonction des matériels utilisés… Les indicateurs ont montré tout leur intérêt pour avoir des bilans énergétiques fins et parfaitement adaptés aux spécificités des exploitations agricoles considérées. Cependant, il reste un point de recherche à investiguer plus avant : celui de la prise en compte de l’hétérogénéité des données (en terme de granularité, qualité et imprécision) dans les entrepôts de données pour obtenir des indicateurs pertinents pour le pilotage des performances énergétiques et environnementales de l’exploitation agricole et aboutir à des propositions de solutions d’amélioration des bilans énergie.

Partenaires : ACTA, ARVALIS (Coordinateur), Irstea, CRA Bretagne, CA Loire-Atlantique, CA Haute Garonne, Institut de l'élevage.

  • MIRIPHYQUE, MIse au point de descripteurs du RIsque de contaminations des eaux de surface par les PHYtosanitaires à l’échelle du bassin versant.

L’objectif général du projet est de construire une méthode d’évaluation du potentiel de contamination des eaux de surface par les produits phytosanitaires à l’échelle du petit bassin versant (BV), qui inclut les dimensions spatiales et temporelles, sans avoir la complexité d’un modèle complet de devenir des pesticides à l’échelle du BV. L’idée centrale est d’agréger à l’échelle du BV les résultats issus de la mise en oeuvre de modèles de transfert de phytosanitaires à l’échelle de la parcelle, et d’intégrer l’influence des éléments du paysage sur les flux transférés.

Partenaires : ARVALIS-Institut du végétal, Cemagref, CNRS, INRA (Coordinateur), UIPP.

  • SIGEMO / SILLAGE

, Système Informatisé de Gestion des Epandages de Matières Organiques .

L'élaboration de l'outil de gestion des épandages de matières organiques est le fruit d'un long travail associant, autour des ministères de l'agriculture et de la pêche - MAP et de l'écologie et du développement durable - MEDD, de nombreux partenaires réunis au sein d'un comité de pilotage de la filière. Cette élaboration s'est appuyée sur une étude approfondie des attentes des utilisateurs et la prise en compte de leurs avis au sein d'un Comité des utilisateurs qui a validé le contenu ” métier ” de l'application. Le développement de l'outil a ensuite été confié, au terme d'un appel d'offres public, à la société Sword de Lyon. La maintenance de l'application est assurée par le MAP, maître d'ouvrage du programme.Les matières organiques, dont SIGEMO permettra le suivi des épandages, sont : les boues de stations d'épuration urbaines (loi sur l'eau), les boues de stations d'épuration industrielles (loi sur les installations classées), les effluents d'élevage (loi sur les installations classées et directive ” Nitrates ”).


  • DISP'EAU, (terminé en 2013) Développement d’un outil logiciel innovant d’aide à la décision pour la viticulture.

L’outil d’aide à la décision qui sera développé dans le projet FUI DISP’eau va permettre de quantifier ce stress hydrique au niveau de la plante en continu et de faire le lien avec la qualité potentielle du produit final grâce à la modélisation mécaniste du continuum Sol-Vigne-Atmosphère. Ce modèle sera ensuite couplé à une grille de diagnostic permettant de faire le lien entre le stress hydrique de la vigne et la qualité du raisin ainsi qu’à un système expert. Au final, l’outil permettra de piloter les itinéraires hydriques ou le mode de conduite de la vigne, dans les régions où l’irrigation n’est pas possible, en fonction d’un objectif de qualité des raisins. L’optimisation des trajectoires hydriques grâce à l’outil permettra une meilleure gestion de la ressource en eau, de substantielles économies d’eau dans les zones déjà irriguées, et de dimensionner au mieux les aménagements hydrauliques d’irrigation. Pour l’acquisition des données, un réseau sans fil connecté à un SI sera utilisé.

Partenaires: Association Climatologique de l’Hérault, Cemagref, Chambre d’Agriculture de l’Hérault, CIRAD, Geocarta, INRA, Les Vignobles Foncalieu, Netafim France, Société ITK (coordinateur), Vignerons du Sieur d’Arques

  • Energe'TIC (terminé en 2011), Évaluation fine des performances énergétiques des entreprises agricoles par l’utilisation des NTIC.

En s'appuyant sur les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) (capteurs bas-coûts, réseau sans fil, entrepôts de données), le projet CASDAR EnergéTIC a pour objectif de montrer la faisabilité et l'intérêt de solutions technologiques, couplées aux systèmes d'acquisition et d'information existants dans les exploitations agricoles, pour permettre d'acquérir en routine des données opérationnelles pour le pilotage opérationnel (semaine, mois) des performances énergétiques des exploitations agricoles et l'élaboration de bilans énergétiques plus fins à l'échelle de la parcelle, de l'atelier de production ou de l'opération.

Partenaires : ACTA (coordinateur), ARVALIS, Cemagref (coordinateur), ENESAD, ENITAB, EPLEFPA (Brioude, Marmilhat, Moulins, Vesoul), Institut de l'élevage, SOLAGRO.

  • GIEEA (terminé en 2011), Gestion des informations “environnement” des exploitations agricoles : intrants, eau, énergie.

Les objectifs du projet sont de créer des conditions nécessaires à la “traçabilité agro-environnementale” des pratiques culturales ou d’élevage. Il s’agit pour cela, d’élaborer des dictionnaires décrivant les données “environnement” des exploitations agricoles pour des applications informatiques ou statistiques d'évaluation, de comparaison, de prévision de risque. Ce dictionnaire aujourd'hui indispensable doit être conçu comme une aide - ou un socle - aux autres projets de R&D “environnement” centrés sur l'agriculture.

Partenaires : ACTA Informatique (Coordinateur), Cemagref, ACTA, Agro-EDI Europe, ANELA, ARVALIS, CTIFL, AEE, FIEA

Lisc

International projects

  • FICT 2.0. European project (2017-2020).

FuturICT 2.0 is an international European Project funded under the FLAG-ERA Joint Transnational Call (JTC) 2016. It started in February 2017 and will have a duration of three years. The project was inspired by the FuturICT Pilot, and its goal is to find a path for understanding and managing complex, global, socially interactive systems. From financial crisis to climate change, from crime and conflicts to resource management: the world is currently facing grand social challenges, that need to be addressed with new approaches and tools. FuturICT 2.0 aims at creating an incentive system to take on some of the main challenges of modern society. This will be achieved through what we call Finance 4.0 – a circular and sharing economy that would allow to create a high quality of life for more people with less resources. Under this “Finance 4.0” label, we will integrate experiments and computer simulations, to provide an operational, effective example of how the mixed ICT/Social Science approach could lead towards a more resilient and adaptive society.

  • PATRES. European project (completed in 2010).

PATRES is a project supported by the New and Emerging Science and Technology programme of the sixth Framework Programme of the European Commission, coordinated by LISC. It studies the application of a definition of resilience developed in LISC to a series of case studies of complex dynamics (savanna, languages, bacterial biofilms, web). The book: “Viability and Resilience of Complex Systems: Concepts, Methods and Case studies from Ecology and Society”. G. Deffuant and N. Gilbert editors. Springer 2011, synthetises the research carried out during this project. more info on the book.

  • DREAM. European project, FP7, (completed in 2013)

This project allowed to produce method and tools for computing viability kernels applied to food industry systems. The framework Viabilitree (see softwares) is a significant output of this project.

  • IMAGES. European project (completed in 2001)

French projects

  • Virgo. ANR young researcher project, 2016-2019. A formal viability-based framework for the robust and adaptive management of Coupled Infrastructure Systems within an Institutional and Analysis Development framework
  • HERDECT. Projet CASDAR, 2017-2020.

Herbage growth assessment with UAV and satellite images - PI: Alain Airiaud, Chambre d'agriculture Loire-Atlantique.

  • ASSOCIATIONE. Projet “Thématiques émergentes” Conseil Régional Auvergne Rhône-alpes, 2015-2019.

Pourquoi les agriculteurs n’adoptent-ils pas une innovation qui leur profiterait et profiterait à la collectivité ? Il a souvent été constaté que la présence des éléments identifiés comme expliquant l’adoption ne l’entraînent pas systématiquement. De nombreux états de l’art ont par ailleurs montré l’importance d’allier d’une part agronomie et anthropologie, d’autre part psychologie sociale et modélisation dynamique pour dépasser les limites des travaux actuels. La réunion inédite des trois équipes Auvergnates que sont le LISC, le LAPSCO et Metafort permettra de bâtir les briques d’un modèle informatique générique du comportement de l’agriculteur face à l’innovation en prenant en compte son identité, son contexte social et environnemental et les caractéristiques majeures de son exploitation.

  • resus.irstea.fr. ANR project, 2015-2016. Réseau sur la viabilité et la durabilité.
  • Patrames. Convention MEDDE - DEB (Direction de l'Eau et de la Biodiversité), 2017-2018.

Comparing modelling approaches for the assessment of landscape functional connectivity - PI: Frédéric Archaux, Irstea Nogent-sur-Vernisson.

  • Velocite.Convention MEDDE - DEB (Direction de l'Eau et de la Biodiversité), 2016-2017.

Climatic, edaphic and dispersal constraints on understorey plant metapopulation dynamics. - PI: Laurent Bergès, Irstea Grenoble.

  • RAZ 13. Projet Irstea, 2016-2018.

Les dynamiques d’un système, comme le risque, peuvent être décrites sur la base des perceptions des acteurs opérationnels (gestionnaires, personnes concernées) et/ou être formalisées dans des cadres mathématiques. Le passage du langage opérationnel vers le langage formalisé - et vice versa -, encore peu exploré, est au cœur du présent projet. Processus aléatoires, théorie du contrôle optimal et viabilité, sont des formalismes mathématiques pouvant décrire l'évolution des variables d'un système dans un environnement qui peut perturber son état ou ses règles d'évolution et apporter ainsi des réponses à des questionnements différents liés au risque. Notre objectif est, en combinant ces formalismes, de produire des « cartes » de risque multi-entrées dont la richesse réside dans la diversité des indicateurs dont nous étudierons la complémentarité avec les acteurs opérationnels.

  • Démether. ANR project (terminé en 2015). Manufacture of reliable insulation panels for the construction industry made from by-products of sunflower farming.
  • DISCO. ANR project (SYSCOMM call, terminé en 2013). The objective is to develop and study computational and mathematical models of biofilm dynamics, taking into account the biodiversity (distribution of bacteria species) and spatial structure. The project gathers specialists of IBM study and reduction techniques, mathematical analysis of ecosystems modelling, multi-scale modelling of complex structures and dynamics, wastewater engineering and biodiversity measurements through DNA fingerprints, and solid waste biodegradation and microscopic biofilm structure imaging. During the project, models will be matched with experimental data at both micro and macroscopic scales.
  • FORGECO. ANR project (terminé en 2012), Aims at developing methods for integrated management of forests. Includes participatory processes and use of viability theory.
  • DEDUCTION. ANR project (« Agriculture et Développement Durable » call, terminé en 2010). LISC coordinates this project. The objective of the project is to study the potential of viability theory in clarifying the concept of sustainable development. The project gathers partners from mathematics who collaborate with specialists of the environment and development.