Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

lisc:projects [2017/08/11 14:52]
[French projects]
lisc:projects [2017/08/11 15:02] (Version actuelle)
[French projects]
Ligne 43: Ligne 43:
 Climatic, edaphic and dispersal constraints on understorey plant metapopulation dynamics. - PI: Laurent Bergès, Irstea Grenoble. Climatic, edaphic and dispersal constraints on understorey plant metapopulation dynamics. - PI: Laurent Bergès, Irstea Grenoble.
  
-     
     * **RAZ 13. Projet Irstea, 2016-2018.**     * **RAZ 13. Projet Irstea, 2016-2018.**
 Les dynamiques d’un système, comme le risque, peuvent être décrites sur la base des perceptions des acteurs opérationnels (gestionnaires, personnes concernées) et/ou être formalisées dans des cadres mathématiques. Le passage du langage opérationnel vers le langage formalisé - et vice versa -, encore peu exploré, est au cœur du présent projet. Processus aléatoires, théorie du contrôle optimal et viabilité, sont des formalismes mathématiques pouvant décrire l'évolution des variables d'un système dans un environnement qui peut perturber son état ou ses règles d'évolution et apporter ainsi des réponses à des questionnements différents liés au risque. Notre objectif est, en combinant ces formalismes, de produire des « cartes » de risque multi-entrées dont la richesse réside dans la diversité des indicateurs dont nous étudierons la complémentarité avec les acteurs opérationnels. Les dynamiques d’un système, comme le risque, peuvent être décrites sur la base des perceptions des acteurs opérationnels (gestionnaires, personnes concernées) et/ou être formalisées dans des cadres mathématiques. Le passage du langage opérationnel vers le langage formalisé - et vice versa -, encore peu exploré, est au cœur du présent projet. Processus aléatoires, théorie du contrôle optimal et viabilité, sont des formalismes mathématiques pouvant décrire l'évolution des variables d'un système dans un environnement qui peut perturber son état ou ses règles d'évolution et apporter ainsi des réponses à des questionnements différents liés au risque. Notre objectif est, en combinant ces formalismes, de produire des « cartes » de risque multi-entrées dont la richesse réside dans la diversité des indicateurs dont nous étudierons la complémentarité avec les acteurs opérationnels.